Skip to content Skip to footer

Red light therapy : La lumière au service de nos cellules

La lumière est un élément indispensable à la vie sur terre. Notre santé dépend de notre mode de vie, de notre activité physique, de notre alimentation ou de la qualité de notre sommeil mais nous oublions trop souvent que la lumière est un des piliers de notre équilibre.

Dans cette article, nous décrirons les actions des différentes longueurs d’onde du spectre lumineux sur notre santé et quels sont les mécanismes d’action de la Red Light Therapy (RLT) sur nos cellules et ses nombreux bénéfices.

La lumière est une onde électromagnétique caractérisée par sa longueur d’onde ou sa fréquence (chaque longueur d’onde correspond à une couleur). Le spectre lumineux complet émit par le soleil se compose de multiples longueurs d’ondes, il inclut des lumières visibles et d’autre non-visibles (ex : infrarouges) par les hommes et qui influencent chacune différemment notre organisme.

Les ultraviolets (150-380nm) sont essentiels à la synthèse de vitamine D mais, en trop grosse quantité, ils peuvent occasionner une brûlure de la peau (coup de soleil).

Une des actions de la lumière bleue (380-500nm) est la stimulation des cellules ganglionnaires à mélanopsine à la base de la régulation de notre rythme circadien (horloges biologique).

La lumière verte (520-560 nm) pourrait avoir des effets anti-inflammatoires et pour la lumière jaune (570-590 nm), les études montrent un impact sur la santé de notre peau. Si pour les deux dernières des études supplémentaires sont nécessaires, en revanche il existe des milliers d’études scientifiques qui confirment les effets des lumières rouges (600-700nm) et infrarouges ( 700-1000nm) dans le domaine de la santé, plus précisément les longueurs d’ondes entre 630-670 et 810-880 nm. Ce sont ces longueurs d’ondes que nous utilisons avec la technologie RLT.

La Red Light Therapy (RLT) appelée également Photobiomodulation (PBM) ou Low Level Light Therapy (LLLT) est une technologie de pointe employée dans le domaine de la santé. Elle utilise des LED émettant des longueurs spécifiques (lumières rouges et proche infrarouges) appliquées directement sur la peau. 

La technologie que nous utilisons chez CELLS utilise 5 longueurs d’ondes différentes (630, 660, 810, 830, 850 nm) chacune ayant des propriétés spécifiques sur nos cellules. 

On observe une meilleure pénétration des lumières rouges et infrarouges dans nos tissus ce qui explique leur mode d’action systémique et la puissance de ce traitement. 

À ce jour, différents mécanismes sont étudiés pour expliquer le mode d’action de la lumière rouge et proche infrarouge sur nos cellules. 

Deux mécanismes ont été clairement identifié :

  • La stimulation des mitochondries : les études montrent que la Red Light Therapy stimule la production d’ATP grâce à son interaction avec un photorécepteur : le cytochrome C oxydase.
  • Grâce au principe d’hormèse, ces lumières imposent un léger stress métabolique phasique à notre organisme, qui enclenche une réponse adaptative de ce dernier. C’est ce mécanisme qui fait que le sport est bénéfique pour notre santé.

1. Stimulation des mitochondries :

Depuis une dizaine d’années, les études scientifiques montrent du doigt le rôle majeur des mitochondries dans la santé, la prévention des maladies, notre énergie et la longévité. 

Elles produisent l’énergie de nos cellules sous la forme d’ATP (adénosine tri-phosphate). 

Notre organisme produit et consomme en continu de grande quantité d’ATP afin de couvrir chaque fonction biologique comme respirer, penser ou faire du sport. Chaque fois que nous respirons, que nous digérons, que notre coeur bas, que nous pratiquons une activité sportive, nos cellules utilisent de l’ATP comme source énergétique. Les mitochondries correspondent aux batteries de nos cellules dans chaque tissu, chaque organe et fournissent l’énergie nécessaire au fonctionnement de celles-ci. En stimulant la fonction mitochondriale via l’enzyme cytochrome C oxydase qui appartient à la chaîne respiratoire des mitochondries, les lumière rouges ou infrarouges boostent la production d’ATP avec comme résultat une meilleure fonction cellulaire et un organisme plus performant de manière générale. 

2. Le principe d’hormèse :

Lorsque notre organisme est stimulé par un stress métabolique de faible intensité (exercice, sauna, froid, jeûne…) il en résulte un processus adaptatif bénéfique pour la santé. Le sport est un exemple d’hormèse bien connu. La pratique d’une activité physique créée un stress métabolique aiguë et notre organisme s’adapte en augmentant l’efficacité cardio-vasculaire, en améliorant la quantité de sang dans les muscles et en augmentant la qualité et la quantité de mitochondries au sein des cellules. Ce principe généralisé grâce à la RLT, qui sollicite nos cellules de manière globale, permet à notre organisme de se renforcer, d’être plus résiliant et plus performant.

C’est sur ces principes physiologiques que fonctionnent les lumières rouges et infrarouges.

   La Red Light Therapy ou Photobiomodulation est un moyen efficace de rétablir notre équilibre biologique  .

Dr. Michael Hamblin, Ph.D.

Avec un mode d’action au niveau cellulaire, les bénéfices de la Red Light Therapy sont nombreux et étayés par des milliers de publications scientifiques :

  • Optimisation de la perte de poids, diminution de la masse graisseuse, [1] 
  • Amélioration de la récupération musculaire, [2]
  • Booste les performances mentales et physiques, [3][4]
  • Meilleure cicatrisation,
  • Optimisation du métabolisme/ meilleure fonction cellulaire/ plus d’énergie,[5][6]
  • Augmentation de la production de collagène, [7] 
  • Diminution de la cellulite, [8]
  • Diminution des phénomènes inflammatoires, [3]
  • Amélioration de la qualité sommeil. [3,9,10]

Que vous soyez sportif de haut niveau, amateur, un parent avec des contraintes familiales et professionnelles ou un senior qui souhaite rester actif, la Red Light Therapy vous permettra d’atteindre vos objectifs et d’optimiser votre santé.

Nous avons les moyens de vous aider à devenir une meilleure version de vous-même. Votre santé à un niveau cellulaire. »  

Bibliographie :

[1] Pinar, A. et al. (2013). Low-Level Laser Therapy for Fat Layer Reduction: A Comprehensive Review, Lasers in Surgery and Medicine, 45(6): 349-57.

[2] Sommer et al. (2015). Light Effect on Water Viscosity: Implication for ATP Biosynthesis.

[3] Hamblin, Michael. Mechanisms and applications of the anti-inflammatory effects of photobiomodulation. AIMS Biophys. 2017.

[4] Blanco, N. (2017). Improving executive function using transcranial infrared laser stimulation. Journal of Neuropsyhology, 11(1): 14–25.

[5] Karu T. Primary and Secondary Mechanisms of Action of Visible to Near-IR Radiation on Cells. Journal of Photochemistry Photobiology. 1999 Mar.

[6] Ferraresi C, Kaippert B, et al. Low-level Laser (Light) Therapy Increases Mitochondrial Membrane Potential and ATP Synthesis in C2C12 Myotubes with a Peak Response at 3-6 h. Photochemistry and Photobiology. 2015 Mar.

[7] Wunsch, A. (2014). A Controlled Trial to Determine the Efficacy of Red and near-infrared light Treatment in Patient Satisfaction, Reduction of Fine Lines, Wrinkles, Skin Roughness, and Intradermal Collagen Density Increase. Photomedicine in Lasers and Surgery, 32(2): 93–100. 83 Fabiana do Socorro.

[8] Gold et al. (2011). Reduction in thigh circumference and improvement in the appearance of cellulite with dual-wavelength, low-level laser energy and massage.

[9] Jung C, Khalsa S, et al. Acute Effects of Bright Light Exposure on Cortisol Levels. Journal of Biological Rhythms. 2010 Jun.

[10] Harvard Health. Blue light has a dark side.

Leave a comment